Vos commentaires

Cette page est réservée à vos commentaires
(merci de bien vouloir rester dans le sujet de « sos maires »),
ainsi que vos questions et nos réponses.
Nous en avons ci dessous sélectionnées quelque-unes.

Question : Bravo, comment vous aider ? vous rejoindre ? existe t’il un listing des communes déjà en transition avec des maires et une population éclairée ?

Réponse SOS MAIRESDéjà, parler de ce site autour de vous, convaincre votre Maire avec la « Lettre aux Maires » et si vous avez des compétences qui peuvent être utiles, faites-nous en part par MP.
Il y a des communes qui ont engagées ce pas, voir  l’onglet « Communes en pointe » mais d’autres existent surement, dont nous n’avons pas connaissance. Merci de nous les signaler le cas échéant.

 

 

35 réflexions au sujet de « Vos commentaires »

  1. Depuis pas mal d’années dans la cadre de l’OPDLM (observatoire des pratiques de developpement du local au mondial ) et avec son Université du pas de coté nous travaillons en dehors de tous courants religieux, politiques,sectaires et même associatifs dans la recherche par des actions dans la ruralité et avec certaines communes qui nous entourent en Ardèche (CRAC (cercle de reflexion et d’accompagnement a la communes ) ruralité d’Ardèche , MRIE (Mouvement pour un revenu inconditionnel d’existence ), démocratie réel et maintenant , métissage culturel des ages,Fête des éveillés … mais aussi au mondial autour de « LA CHARTE DE LA TERRE » et dans cet esprit de Bruno Latour pour essayer de devenir des TERRESTRES RESPONSABLES même dans ce temps plus ou moins long ( selon nos agissements) « ou le dernier qui s’en ira éteindra la lumiére .P.JORION
    Nos archives sont a votre disposition et seront bientôt remises à la FRAPNA (féderation Rhone Alpe de protection de la nature Ardéche)
    Bernard Bruyat
    Chercheur indépendant sécessionniste
    OPDLM Université du pas de Côté
    Blog:www.lepasdecote.info

    J'aime

  2. Proposition à l’intention des maires(et comcoms,)
    Pour changer vraiment les choses après la crise, il est nécessaire de revenir à de la production locale à plus grande échelle pour
    – manger et produire localement et à moindre coût tout ce qui est possible
    – éviter de cautionner une industrie mortelle en économisant sur les produits chimiques
    – éviter de nombreuses maladies et leur coût en souffrance humaine et argent
    – éviter une grande partie des transports routiers = diminuer considérablement la pollution (transports, pesticides, herbicides, engrais chimiques, le bilan carbone, le bruit, l’absurdité des allers retours des marchandises et leur provenance de régions éloignées…)
    – économiser sur la dégradation des routes
    Pour cela, je propose que toutes les communes qui pourraient avoir la possibilité en termes de terre ou de préemption, ouvrent des appels d’offre pour :
    – du maraîchage et de la création de vergers en agriculture bio, biodynamique, ou mieux, encore, en permaculture (voir les résultats étonnants, scientifiquement constatés des fermes du Bec-Hellouin et du Krameterhof de Sepp Holzer, entre autres…),
    – de l’élevage de manière respectueuse du bien-être animal et de manière naturelle.
    – de la transformation en termes de produits animaux, fruits, légumes
    Ceci induit un abattage qui respecte l’animal et l’humain, pourquoi pas ambulatoire et qui fait ses preuves ?
    – toutes sortes d’artisans dont l’installation serait facilitée par la municipalité.
    En résumé, je pense que, si le plus possible de communes étaient entourées d’une ceinture verte et créative qui remplacerait progressivement les zones commerciales et dites « artisanales » et qui serait en mesure de fournir en nourriture de qualité et produits artisanaux la majorité des habitants, nous serions tous bien plus heureux, car :
    – nous pourrions créer beaucoup d’emplois (formateurs et enseignants en agro-écologie, jeunes agriculteurs, agriculteurs conventionnels formés pour la conversion, artisans etc.)
    – faire nos courses dans les fermes en soignant le lien social
    – être en bien meilleure santé en mangeant frais, sain et bon

    J’ai toujours trouvé inadmissible que les agriculteurs, qui nous nourrissent, vivent de subventions :
    C’EST UNE ABSURDITÉ TOTALE !
    Les agriculteurs doivent vivre de leur travail, sainement, en sérénité et décemment, sans se tuer au travail (voir encore la permaculture).

    POUR LES MAIRES, ECONOMIE LOCALE :
    C’est une proposition qui peut paraître dérisoire, mais elle peut changer beaucoup, en transformant peu à peu les mentalités et elle s’inscrit dans la lignée des initiatives communales du fauchage tardif.

    Je proposerais le retour des faux et la suppression progressive des tondeuses qui sont pour moi une aberration. En effet, le dictat des tondeuses impacte fortement l’équilibre naturel et celui de nos nerfs quand il est impossible de prendre du repos sur nos terrasses à la belle saison et notamment le samedi.

    INCONVÉNIENTS DE LA TONDEUSE :
    – il faut l’acheter
    – lui donner du carburant
    – assurer l’entretien et le nettoyage
    – la réparer ou la faire réparer
    – elle est bruyante et puante
    – elle nécessite de nombreuses tontes
    – elle peut être lourde pour certaines personnes
    Donc, elle coûte et impose son dictat ! De plus :
    – elle abîme souvent la terre et les plantes quand elle tond court
    – elle favorise l’évaporation et le dessèchement de la terre
    – elle ne permet pas aux plantes de vivre leur cycle de vie complet et nous prive de diversité et de fleurs pour notre plaisir
    – de ce fait, elle éloigne les insectes, les papillons et, notamment, les pollinisateurs
    – et de ce fait, elle éloigne les oiseaux qui se nourrissent d’insectes, nous privant de biodiversité et du plaisir de voir et d’écouter les oiseaux.
    AVANTAGES DE LA FAUX :
    – une fois achetée, pour la vie, elle ne vous coûtera plus rien.
    Il faut simplement apprendre à l’aiguiser à l’aide de la pierre et à apprendre à la taper de temps en temps pour soigner le fil, et, bien sûr, apprendre le geste auguste du faucheur…
    – elle procure une liberté totale
    – elle ne provoque pas de stress, ni n’impose de dictat, puisque je n’ai pas besoin de m’occuper de l’herbe tous les samedis ou régulièrement. Il me suffit de faucher un espace pour mon salon de jardin, et une allée me permettant d’aller admirer mon verger ou faire comme je veux.
    Le reste de la surface peut pousser jusqu’à la maturité des plantes, créant diversité florale et animale.
    – le fauchage est facile à mettre en œuvre, manipulation des plus simples
    – je peux faucher quand je veux. Si l’envie me prend de faucher à 5 heures du matin ou à 9 heures du soir, je peux le faire, puisque je ne provoquerai aucune nuisance sonore.
    – je peux faucher 3m2 et arrêter, reprendre quand je veux, puisque la faux permet la coupe de toutes les longueurs, faucher quand l’envie m’en prend
    – je n’entaille pas la terre et laisse aux animaux le temps de partir
    – je ne vois pas de violence dans cette action, contrairement à celle des tondeuses et, surtout, des débroussailleuses avec lesquelles des lunettes de protection sont nécessaires.
    – quand le carburant sera épuisé, elle sera encore là !
    Nota bene : Mes paroles me sont avant tout dictées par la douleur de constater le peu de respect accordé à la terre.

    EN CONCLUSION :
    Pourquoi ne pas créer du travail et même de la réinsertion sociale, en proposant aux villages, bourgs et même aux grandes villes les services d’un ou plusieurs faucheurs qui interviendraient à la demande et seraient payés par les particuliers et les municipalités, à moindre frais, il me semble… ?
    La récolte de foin pourrait se révéler utile et être une petite source de revenus, dans des périodes de sécheresse comme nous les vivons.
    Parallèlement à cela, des moutons, gérés par les faucheurs ou par d’autres, pourraient aussi s’occuper des tontes des vergers, prairies plus ou moins abandonnés par leurs propriétaires et talus (comme cela se fait en Hollande).
    Nous aurions enfin le choix au lieu d’accepter d’être les esclaves de la tondeuse.

    J'aime

  3. Bonjour je viens de visionner cartographie des lieux de résilience avec explication, je n’arrive pas à trouver la carte « Etat des lieux de résilience » sur votre site. vidéo du 04/03/2020. (loi 2004-811 de modernisation sécurité civile ?)… pour aider à identifier ce qu’il faudrait faire évoluer dans ma commune..
    Je vous découvre hélas bien tard !!
    Je suis une simple citoyenne, pas toute jeune et je regarde depuis peu votre site, j’ai regardé quelques vidéos. enfin quelque chose de constructif !
    Je suis ce qui se passe dans notre pays et le monde. J’ai suivi le mouvement des GJ évidemment et je cherchais des moyens constructifs pour « FAIRE » quelque chose de concret.
    Je partage le plus possible vos vidéos, je renvoie sur votre site, j’en parle autour de moi.
    Pour moi vous êtes une source d’info formidable, une bouée de sauvetage, une lueur d’espoir !! ??
    Merci pour tout ce que vous faites
    Une grand-mère qui vous envoie tout son soutien

    J'aime

    1. Bonjour Madame,je suis GJ nous avons diffusé le plus possible les possibilités qu’Alexandre Boisson nous apportées,c ‘est une homme très humaniste, réaliste,merci de contribuer a diffuser le message,et de réaliser
      l ‘action qu’il propose!!!
      Ensemble pour le bien de l’humanité

      J'aime

  4. Bonjour, Cela fait déjà quelques années que je nourri les memes réflexions que vous et bravo pour votre site.
    Je suis donc logiquement en train de parler avec les élus et les futurs candidats et maires qui se présentent pour les élections municipales dans ma region et j’essaye de les motiver a se bouger. Dans les domaines de résilience dont vous parlez il me semble que vous en oubliez un qui est pourtant essentiel : les transports. Effectivement il est possible de développer des transports électrique rechargés par le solaire de type vélos électriques avec petites remorques etc… pour les besoins des habitants ou de développer des transports par charrettes par exemple.
    Merci, a bientôt
    Pierre

    J'aime

Répondre à 2 Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.