Collapse

C’EST HORS DU DÉNI QUE SE TROUVENT LES CLÉS DE LA SÉCURITÉ DE TOUS.
CONSTRUISONS ENSEMBLE UNE SOCIÉTÉ RÉSILIENTE.

Qu’est ce que l’effondrement (ou « collapse »)?

Selon Yves Cochet, « l’effondrement est une situation dans laquelle les besoins de base (eau, alimentation, logement, habillement, énergie, mobilité, sécurité) ne sont plus fournis à une majorité de la population par des services encadrés par la loi. »

Bien-sûr nous espérons tous qu’un tel événement n’aura pas lieu. Mais quels sont les options dont nous disposons dans ce cas ?

Les survivalistes pensent qu’ils survivront à des milliers d’individus affamés parce qu’ils ont des armes et des vivres. Nous savons que c’est impossible avec les facteurs sociétaux actuels: Énergie, densité de population, armes, etc…

MAIS penser que la transition énergétique peut se faire tranquillement, dans l’entre-soi, et que tout le monde va prendre conscience que c’est meilleur pour la planète est une grosse erreur. Il faut gérer les comportements des masses pour donner leur chance à ceux qui œuvrent à cette transition. C’est donc dès maintenant qu’il faut y penser,  c’est aussi le but de SOS-MAIRES

Les causes possibles sont nombreuses.

Nous pouvons citer : approche d’une augmentation du prix du pétrole due aux difficultés croissantes d’extraction et de facteurs géopolitiques et géo-économiques, dérèglement climatique pouvant induire des problèmes migratoires importants et des baisses de production agricole, pollution des sols et des rivières, baisse des nappes phréatiques, montant total des dettes mondiales aussi bien publiques que privées, montant phénoménal équivalent à 10 fois le PIB mondial  des « paris » sur les valeurs des monnaies, des matières premières y compris agricoles ou des taux d’intérêt,  qui sont principalement le fait d’une vingtaine de grandes banques dites « systémiques », risque accru de guerre dans les zones de production ou de transit pétrolier alors que la France n’en produit pas, augmentation importante de la population mondiale: il est difficile de continuer à penser que tout va s’arranger et qu’une étincelle ne pourrait pas mettre le feu aux poudres.

(ci dessous, graphiques de Meadows)

Les conséquences probables:

Avis d’Alexandre BOISSON :

Tout d’abord cette citation d’Edouard Gaudot,  co-auteur de l’Europe c’est nous , lors d’une réunion de prospectives: « chers concitoyens… oui, le danger est grand, mais notre capacité à le surmonter est encore plus grande ».

Pour moi, l’effondrement systémique c’est d’abord un effondrement de nos croyances, de nos certitudes. Des certitudes que l’Etat peut faire face à toutes les situations criminogènes, immédiatement, sur l’ensemble du territoire.

L’effondrement de ces croyances, la confrontation à une réalité qu’on imaginait impossible, crée des phases de déni, de paniques et de vulnérabilité. Il entraine des blocages intellectuels à résoudre des situations violentes, des incapacités mentales et physiques de se confronter à des comportements agressifs jamais connus avant… Ces comportements, au pire, paraissaient isolés, quand la société reposait encore, juste avant le drame, sur ses fondements énergétiques, économiques et sécuritaires. Des fondements qu’on croyait éternels… car c’était confortable de le croire!

Mais l’effondrement, c’est aussi une formidable opportunité pour les êtres sans scrupules, prêts à piller, voler, violer, mettre en esclavage des hommes, des femmes et des enfants, dans l’impossibilité de se défendre ou d’être défendus par l’Etat.

70% sur le Nutella, et les gens se battent!
Est-ce que les images horribles sur les paquets de cigarettes empêchent les gens de fumer?
Est-ce que défiler pour Charlie a empêché le carnage du Bataclan?
Est-ce que les forces de l’ordre ont pu empêcher toutes les violences et les pillages à à la Nouvelle Orléans ou à Saint-Martin, suite aux cyclones ?

Quand les magasins des villes se vident, les citadins évacuent vers les zones rurales.  Exemple d’autonomie alimentaire de Pari : 3 jours!

Et de mauvaises surprises attendent ceux qui espèrent se nourrir facilement en ruralité (voir l’interview de l’élu Stéphane Linou)

Sur le chemin de la recherche de nourriture, voici une carte des zones prioritaires sensibles: https://www.data.gouv.fr/fr/datasets/zus-zru-et-zfu-idf/

Dans certaines de ces zones, les trafics d’arme prospèrent: https://mobile.interieur.gouv.fr/Archives/Archives-des-dossiers/2013-Dossiers/Les-Balkans-principale-filiere-du-trafic-d-armes-vers-la-France

Dans un article du « midi libre » de 2012:  « près de 15 000 armes de guerre type kalachnikov circuleraient dans les banlieues françaises, contre 3 à 7 millions d’armes qui se trouveraient illégalement en France. » : http://www.midilibre.fr/2012/07/02/armes-de-guerre-15-000-kalachnikov-seraient-en-circulation,527102.php

En cas d’effondrement, pour certaines villes de France, il est possible que se constituent des barrages. Ils serviraient à barrer la voie aux évacuations et seraient réalisés par des gangs armés, ceci dans le but de racketter les gens. Ces gangs se situant dans les banlieues à traverser par les voies routières et ferroviaires pour sortir des villes, ce type de barrages peut facilement être installé pour dépouiller les personnes cherchant à évacuer faute de pénurie alimentaire. Des personnes qui emportent nécessairement (pour la majorité) des richesses à échanger en zone rurale…

Afin d’éviter un tel scénario dont on ne connaît pas l’issue, les responsables politiques et la société civile doivent considérer, dès aujourd’hui, la nécessité d’établir de nouveaux bassins économiques en zones rurales. Ceci, pour y produire les denrées alimentaires nécessaires tant aux ruraux qu’aux urbains. Ils doivent aussi veiller à générer les énergies de la transition énergétique utiles à la paix sociale et à la défense de notre pays.  En effet, un pays trop dépendant de ressources énergétiques venues de l’extérieur est soumis à la bonne volonté géopolitique et géostratégique de celui ou ceux qui les contrôle(nt).

Comment pourrait-on manquer de pétrole alors qu’il existe encore des réserves?

L’EROI!  Cet indice (Energy Returned On Energy Invested), au regard des convulsions actuelles du monde (pour le contrôle des ressources fossiles pas chères), va être déterminant pour notre économie à court terme! En ce sens, le patron de Total nous met déjà en garde. Pour information, chaque français, par jour, pour assurer son quotidien a besoin de 4,3 L d’un pétrole que la France importe à 99% !

A nous tous, société civile et décideurs politiques, de tirer les conclusions de ce que pourrait être une pénurie énergétique.

A nous tous de bien analyser ces conclusions puis d’agir en conséquence pour préserver notre démocratie et nos alliances :

Les tanks de l’armée française, ses avions, ses navires, ses transports de troupes fonctionnent-ils avec des moteurs électriques? Non!

Lire l’alerte du Ministère de la Défense  (en PDF) qui pointe page 9 sur la vulnérabilité de notre paradigme de défense à cause de notre trop grande dépendance aux énergies fossiles.

Comment l’armée peut-elle nous défendre, en cas de pénurie énergétique, une fois ses réserves stratégiques épuisées ?

Les réserves pétrolières prouvées de l’Union européenne sont modestes ; celles du reste de l’Europe sont principalement concentrées en Russie. On remarque la faible durée résiduelle de l’exploitation (ratio réserves/production).

D’où, à mon sens, l’ impérieuse nécessité de produire de l’énergie localement, y compris pour notre système de défense.

« Penser monde »: oui! À condition de s’en donner les moyens! Toute idéologie a besoin de son carburant, et en ce sens, je vous laisse découvrir ce reportage sur le rôle du pétrole dans la seconde guerre mondiale

Construisons ensemble la RÉSILIENCE !


BIBLIOGRAPHIE

Livres, Auteurs, Articles, Sites internet

Plusieurs auteurs envisagent un collapse, qu’il soit financier, écologique, climatique, social, communautariste, etc . Nous pouvons citer par exemple:

Livres

  • Pablo Servigne et Raphaël Stevens, « Comment tout peut s’effondrer »
  • François Morin, (professeur émérite, ancien administrateur de la Banque de France) « l’Hydre mondiale « 
  • Jacques Attali,  « Vivement après demain »… (qui porte fort mal son titre)
  • Jean-Michel Naulot, (banquier) , « Eviter l’effondrement »
  • Dmitry Orlov, « Les cinq stades de l’effondrement », Éditions Le Retour aux Sources, 2016.
  • James Rickards, « En marche vers la faillite », Editions Agora
  • Jared Diamond, « Effondrement. Comment les sociétés décident de leur disparition ou de leur survie. »
  • Paul Jorion  » Le dernier qui s’en va éteint la lumière », Editions Fayard
  • Carole Mijeon « Sur la réserve » (sur Amazon en Kindle)
  • Julien Wosnitza « Pourquoi tout va s’effondrer »

Articles

Sites internet


Voir également la page  Vidéos


 

2 réflexions au sujet de « Collapse »

  1. Collapse se traduit très bien en français par effondrement. C’est d’ailleurs comme cela que le livre Collapse de Jared Diamond a été traduit. Pourquoi utiliser du franglais ? Ge

    J'aime

    • Le terme du collapsus ajoute une notion systémique à-même de signifier un fonctionnement en réseau, de sorte qu’un seul effondrement peut entraîner l’effondrement de tous les autres secteurs d’un système, et cela très subitement.
      Dans un collapse, les problèmes engendrés engendrent d’autres problèmes qui rendent définitivement impossible la résolution du premier, et ainsi de suite.

      J'aime

Les commentaires sont fermés.