Sécurité

Imaginez que, du fait de l’effondrement, les forces de sécurité (police et gendarmerie) qui habituellement surveillent votre commune, soient indisponibles…

 

Dans chaque commissariat de France se trouve (généralement) un référent sécurité qui prend part aux réunions avec les commerçants, la municipalité et tous les acteurs ou personnes qui ont directement à voir avec cette notion.
Rappelons aux Maires qu’il existe déjà quelques moyens à leur disposition et qu’ils n’ont qu’une simple demande à faire.


 

Analyse d’Alexandre Boisson.

« Rien ne remplace l’expérience. Les événements de 2017 à Saint-Martin nous permettent d’apprécier, à partir de ce microcosme, ce que peut être une désorganisation sécuritaire.

Témoignage : https://youtu.be/srPGHSclc4k

Le désorganisation de l’Etat est un drame. Quiconque s’en réjouirait, ignorant des conséquences réelles pour lui et le siens, peut être considéré comme suicidaire.

Le seul moyen de ramener la paix, en cas de désorganisation de la chaîne de commandement de la sécurité nationale, consiste à permettre le renforcement des institutions par une organisation stratégique de la société civile.

Pour ce faire, en cas d’effondrement, il est important de connaître les forces en présence sur son territoire et ce que prévoit la loi:

« En vertu de l’article 16 du code de procédure pénale et de l’article L. 2122-31 du code général des collectivités territoriales (CGCT), le maire et ses adjoints ont la qualité d’officier de police judiciaire. »

« Article 434-1 du code pénal, le fait pour quiconque ayant connaissance d’un crime dont il est encore possible de prévenir ou de limiter les effets ou dont les auteurs sont susceptibles de connaître de nouveaux crimes qui pourraient être empêchés, de ne pas en informer les autorités judiciaires ou administratives est puni de trois ans d’emprisonnement et de 45 000 euros d’amende. »

« Article 40 du CPP….Toute autorité constituée, tout officier public ou fonctionnaire qui, dans l’exercice de ses fonctions acquiert la connaissance d’un crime ou d’un délit est tenu d’en donner avis sans délais au Procureur de la République et de transmettre à ce magistrat tous les renseignements, procès-verbaux et actes qui y sont relatifs. »

« Article 223-1 du CP, le fait d’exposer directement autrui à un risque immédiat de mort ou de blessures de nature à entraîner une mutilation ou une infirmité permanente par la violation manifestement délibérée d’une obligation particulière de sécurité ou de prudence imposée par la loi ou le règlement est puni d’un an d’emprisonnement et de 15000 euros d’amende. »

Les forces en présence constituent les moyens humains et matériels dont disposent les autorités légitimes pour contenir les violences, les exactions et neutraliser les crimes et délits nuisant à la paix publique.

A conditions exceptionnelles, articles de loi les prévoyant : 122-5 et 122-7 du Code Pénal relatifs à la légitime défense et l’état de nécessité.

En cas d’effondrement systémique, quand les communications sont coupées, les transports sont perturbés faute de pénurie énergétique, et lorsque la chaîne de commandements étatique est difficile, les citoyens ont pour autorité de proximité le Maire. Il dispose de pouvoirs de police. Dans ce moment anxiogène, les administrés du Maire voient en lui le garant de leurs institutions.

Toujours en cas d’effondrement, faute d’approvisionnement alimentaire dans les magasins des villes, peuvent arriver massivement en zone rurale des citadins en quête de nourriture et d’abris.

Le Maire doit donc gérer l’accueil de ces civils en état de nécessité. Il doit gérer aussi l’inquiétude de ses administrés, pour certains chasseurs et armés, craignant pour leurs propres vivres, se considérant en cas de légitime défense. Cette situation est criminogène.

De plus, suivant les sources du ministère de l’intérieur (citées dans la rubrique collapse) des dizaines de milliers d’armes circulent dans les zones urbaines sensibles. Il faut donc compter que, parmi les migrants urbains vers les zones rurales, certains seront équipés d’armes de guerre.

Si rien n’est prévu pour empêcher que ces armes fassent feu, le pire est à craindre.

Comment les empêcher de faire feu?

Comme cité plus haut, le rôle du référent sécurité et sa collaboration avec le maire sont déterminants.

Personne n’est fort sur un terrain qu’il ne connaît pas. « Le terrain », c’est: la topographie, l’architecture des bâtiments, la possibilité de voir de plus haut et de loin ce qui arrive sur son terrain, c’est l’agencement des rues, routes, des chemins de terre et autres voies d’accès à la commune, et bien d’autres spécificités locales, qui en soi peut servir de système de prévention.

L’implication des administrés est cruciale dans ce management de la sécurité. Chacun d’eux connaît « un petit truc » qui pourrait servir à…. (servir à la cause de permettre à l’Etat de vite rétablir la paix!). Psychologiquement, ce processus de management rassure les administrés que l’Etat est encore bien là dans cette coopération entre maires, référents sécurité et administrés, et cette méthode permet d’éviter des réactions à la : « va falloir qu’on fasse justice soi-même! ».

L’organisation des forces locales (même armées- les chasseurs) doit se faire sous la coordination du Maire et du référent sécurité. Quand les communications téléphoniques sont coupées, les talkie-walkie réapparaissent, mais justement, la zone d’émission est à zone limitée.

Cependant, ce processus de coordination ne suffit pas.

Si nous mettons de l’énergie à prévenir les Maires, c’est parce que nous savons, qui si les urbains et les ruraux ignorent où aller pour les uns en cas de collapse, et que les autres ne savent pas que les premiers vont arriver, la tâche de maintenir la sécurité jusqu’à un retour de la chaîne de commandement étatique a très peu de chance de se maintenir.

Le site Entraide-humanum est gratuit (https://entraide-humanum.org), et j’invite vraiment les maires à le considérer comme une aide à leur mandat eu égard aux obligations qui leur sont attachées de prévoir la sécurité (prévues par la Loi) . »


 

 

 

 

 

 


Page en cours de développement

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s